Les Quatre Grands Fondateurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Quatre Grands Fondateurs

Message par Orom Lance-Marteau le Sam 4 Mar - 10:08

Les quatre textes suivant sont là pour vous raconter un petit bout de l'histoire de chacun des quatre fondateur, avant qu'ils ne construisent ensemble le Clan de la Furie de Feu.

Chacun d'entre eux se concentrent sur un événement marquant, de ce qui à forgé ces orcs, pour devenir les flammes qui porteront la naissance de notre âtre.
avatar
Orom Lance-Marteau
Admin

Messages : 5
Date d'inscription : 04/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://clanfuriedefeu.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Kashnak, pilier de l'unité

Message par Orom Lance-Marteau le Sam 4 Mar - 10:19

Je suis Kashnak, Fils de Terek’Tar



Il était né quelques 12 années plus tôt, dans les vertes plaines de Nagrand. Il se souvient encore des animaux qui couraient ici et là, ce souvenir est si vivace dans son esprit alors que son adversaire rabat sa hache contre lui. Le choc est dur.

Il pense à son père, violent, qui était sur de ce qui était le mieux pour lui. Il lui répétait sans cesse, tu es un élu des éléments, tu es promis à un grand destin. Paroles de veille homme pensait Kashnak, d’un veille orc sénile qui ne voyait plus que ses propres rêves de grandeur à mettre dans les espoirs de son fils. 

Mais lui n’était pas comme ça, les esprits, il n’en avait rien à faire. Il était bien plus préoccupé par ce qui pouvait se trouver au-delà des frontières que son père lui avait indiqué. Il était depuis bien trop longtemps restreint par ce que son père avait prévu pour lui. Encaissant le coup porté avec la garde de sa propre arme, il la dévie sur le côté, déstabilisant l’orc qui lui fait face.

Il se souvient d’un jour, petit où il avait voulu parcourir par lui-même les plaines et en trouver le bout. Son père lui avait couru après et la course longue finit par un traitement qu’il ne pourrait jamais oublier. Sa mère, elle, avait bien tenté de raisonner son idiot de paternel, mais impossible pour elle de trouver bout. Ce jour-là fut bien pire.

Lorsque l’orc terrible l’entraina dans une pièce de la maison, à l’écart, pour le frapper et l’enfermer, sa mère avait voulu s’interposer. Mais le monstre brun, bien plus terrible qu’il serait dans les yeux de l’enfant comparé aux démons qu’il rencontrerait dans sa vie future, oui ce monstre-là, frappa sa mère à plusieurs reprises, trouvant l’ascendant sur elle. Elle ne put se défendre et lorsque le bruit dur du crâne qui se brise siffla aux oreilles de l’enfant d’alors à peine six ans, il ne pus que retenir ses larmes. Il se jura qu’un jour, ce monstre aurait ce qu’il mérite. Il faucha de sa hache et arracha la jambe de son adversaire, qui vola au loin, emporté par la force du coup. Le sang… recouvra les plaines vertes de son enfance.

Alors il suivit les différents rites de son père, les différents apprentissages qu’il pouvait lui transmettre. Il fut formé aux armes, aux esprits, à la survie et aux arts basiques. Son père était en train de faire de lui un orc adulte et le jeune Kashnak écoutait bien, si bien qu’il pouvait aussi observer le monstre, qui avait à peine encore un regard humain. L’orc en face hurla, l’air qui était si calme d’habitude se rompit. Kashnak s’approcha de lui et lui laissa entrevoir ses yeux et son regard si furieux, une furie qui jamais ne pourrait le quitter.

« Je suis Kashnak, Fils de Terek’Tar. Craint ma Furie, démon ! »

Tout ceci l’avait mené ici. Il y a quelques mois, il avait suffisamment appris.
Il y a quelques jours, il avait tout étudié, sa façon de se mouvoir, ses faiblesses.
Il y a quelques secondes, il avait pris l’avantage.
En cet instant, il venait d’achever la bête.

Kashnak releva la hache qui dégoulinait de sang. Il leva le regard vers la maison en bois terne, qui n’avait vraiment rien à faire dans le paysage si beau de Nagrand. Il transporta, les larmes aux yeux, le cadavre dans la maison. Il prit alors une bûche et la laissa prendre dans l’âtre, avant de la jeter sur le sol. Il sorti et observa quelques instants cette maison brûler, le reflet des flammes dans ses yeux brillaient intensément.

Il avait pris une autre décision, que jamais ce genre de chose ne pourrait se reproduire, qu’il serait un père pour les autres orcs, un garant de leur cohésion, qu’il pourrait les guider vers le bon chemin. Il détourna le regard vers les montagnes et ce qui pouvait se trouver plus loin et ravala ses larmes handicapantes. Il n'en aura jamais d'autres. Il étira un petit sourire en coin, après tout...

Il lui restait tant de choses à voir.


Dernière édition par Orom Lance-Marteau le Sam 4 Mar - 13:42, édité 2 fois
avatar
Orom Lance-Marteau
Admin

Messages : 5
Date d'inscription : 04/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://clanfuriedefeu.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Clahuna, pillier de la protection

Message par Orom Lance-Marteau le Sam 4 Mar - 10:43

Pacifié



Son village natal était vraiment calme, presque totalement paisible. Rare était les disputes, si ce n’est quelques amis un peu trop alcoolisé un soir, dans l’auberge. En dehors de ça, tout le monde baignais dans une ambiance douce et paisible.

Ces orcs était vraiment des gens rompu au pacifisme, les armes était rare chez eux, sauf pour affronter des bêtes, pour la chasse et pour se garder en forme. Elle était de ceux-là, de ceux qui veulent la forme. Il était rare pour elle de trouver des partenaires d’entrainement de son âge, elle avait surtout des adultes, qui prenait des gants avec elle, car elle était « trop » jeune.  Pourtant elle pouvait lever l’arme comme chacun d’entre eux, même avec ses quatorze ans.

Pendant ses entrainement matinaux, elle pouvait apercevoir ceux du Clan d’en face, des guerriers, des vrais tel qu’elle les voyait. Elle rêvait de pouvoir combattre à leurs côtés, de les défier en combat.  Chacun d’entre eux portaient les cicatrices de plusieurs combats, gagnés à la sueur de leur front. Mais quand ils arrivaient, sa mère venait toujours lui dire de rentrer et les hommes du village allaient chercher leurs enfants, les guidant vers les maisons. Ils n’avaient pourtant l’air que de simples guerriers.

Un soir, elle s’en souviendra toujours, elle avait entendu son père parler avec sa mère.
« Tu ne comprends pas ! » dit-il, tapant du poing sur la table. « Il ne s’agit pas de notre mode de vie, il s’agit de nous défendre, de faire attention aux nôtres. »
Elle secouait la tête. « C’est aux anciens de décider de ce que nous faisons, de notre direction. La guerre n’est pas notre principe. »
Elle n’avait pas entendu plus que ça, elle ne prêtait guère attentions aux discussions des grands. Elle avait juste compris qu’elle devait se préparer. Qu’elle devait s’entrainer, car ces mots lui avait donné l’impression qu’un combat serait bientôt ici, quelque chose allait arriver.

Mais elle était bien « trop » jeune pour prévoir ça. Un soir, un bruit retenti, la tirant de son sommeil. Des cris, dehors, des gens qui courent, des bruits de lame, de combats. Elle était terrifiée, pour elle, première fois qu’elle entendait ce genre d’action, en vrai… Ca paraissait tout de suite beaucoup plus effrayant. Elle qui voulait tant ce battre, elle allait avoir de quoi faire.
Elle franchit la porte qui mène à la salle de vie commune, vide, des affaires en désordre sur le sol. Elle s’approche de la sortie quand quelque chose tombe à travers l’entrée faite de tissu brodé, un corps. Elle a juste le temps de faire un pas en arrière pour esquiver la masse qu’elle voit tomber un orc qu’elle connait bien, son père.

Quelle misère. Il était bien idiot de passer son temps ici. Il n’en avait rien à faire de cette tribu, leur massacre ne rapporterait rien, aucun or, que quelques babioles, sans plus. Non, décidemment, à part massacrer les villageois comme le crétin d’orc qui avait cru pouvoir utiliser une hache contre lui, il n’y avait pas l’ombre de quelques chose d’intéressant. Alors qu’il se prépare à faire demi-tour, pour reprendre son pillage lassant, il entend un bruissement à travers le morceau de tissu part où est passé l’orc. Il avance un pas, entrouvre la toile, voit juste la hache qu’il vient à peine de faire tomber, lui coupé la tête en deux.

Son premier ennemi abattu, les larmes de la colère, de la rage étaient en elle. Ses yeux, avait pris une couleur presque totalement rouge, pareille aux flammes qui sont en train de prendre le feu des bâtiments alentour. Elle retire la hache d’un geste sec du cadavre et laisse le sang couler sur le sol un instant, regardant une dernière fois le corps inerte de son père. Elle ferme les yeux, serre les poings et court vers la première voie qui passe, s’esquivant à la vue des barbares, des monstres qui étaient en train de prendre les siens.

Elle courait à en perdre haleine, sans arrêt, sans jamais un regard en arrière. Pendant combien de temps, elle ne le sait même pas. Elle sait juste que lorsqu’elle s’arrêta, ses jambes ne pouvaient plus la porter. Elle s’écroula dans un terreau d’herbe verte, les mains serrée sur la hache de sa famille.
Elle leva les yeux vers le ciel et hurla un cri qui retenti dans les environs.

Cette nuit-là, elle ne ferma pas l’œil, elle chercha un point haut et regarda la fumée noire, dernier vestige de son village. Elle observa pendant plusieurs minutes. Elle se jura, en cet instant, que personne ne serait plus en danger, que les orcs les plus calme, les plus dépendants, ceux qui ne se battent pas, eux ne seraient plus jamais en danger, elle se jura que plus personne ne prendrais de vie sous ses yeux. Elle se jura qu’elle ne ferait pas l’erreur de renoncer à saisir l’arme, pour protéger les siens.

Ainsi son village, rempli de gens sans haine, fut pacifié.
avatar
Orom Lance-Marteau
Admin

Messages : 5
Date d'inscription : 04/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://clanfuriedefeu.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Quatre Grands Fondateurs

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum